29 janvier 2006

Dégustation d'un Luanze Oolong


Les feuilles sèches passent d'un vert sombre à un vert plus clair et sont roulées en boules. on peut apercevoir des morceaux de tiges. La fermentation de ce thé doit se situer entre 30 et 40 %. Ce thé pousse à 1800 m. d'altitude. C'est une récolte d'hiver (2005). J'ai eu l'occasion de déguster ce thé ce matin, réchauffé par le soleil pénétrant ma "pièce à thé"...
Ce fut une agréable découverte. La liqueur est d'un aspect jaune-doré. Au nez, ce sont tout d'abord de délicates notes fleuries qui se dégagent.
Au fil des infusions, les arômes se développent peu à peu au n
ez. Je perçois toujours ces notes fleuries, mais de façon plus persistante, évoquant une douce chaleur.

La liqueur se veut asséchante en bouche, une sensation non désagréable.
C'est un thé qui supporte une dizaine de passages!

L'infusion s'est faite en Gong fu cha, un mode de dégustation idéal pour les oolong.
Ce thé me rapelle les oolong Dong Ding, spécialtés de Taïwan. Vous aurez la dégustation détaillée de ce thé sur le site the-chado.
Vous pouvez voir ci-contre la qualité des feuilles une fois infusées: elles sont presques toutes entières, gage d'une bonne manipulation pendant son traitement.